Les Retraites au premier degré - Programme

Parmi les plus importantes de toutes, les Instructions au premier degré sont le point de départ de notre chemin en Loge. Le Manoir d’Hiram et La Voûte Etoilée, propose aux  Franc-Maçon(ne)s, quelque soit leur degré, de visiter ou de revisiter la symbolique du premier degré. un outil de travail et de réflexion original. Les symboles du premier degré sont universels et se retrouvent sous une forme ou une autre dans tous les Rites.
Ces instructions ne sont pas dédiées à un Rite en particulier, elles ne sont pas réservées aux Apprenti(e)s.
Elles embrassent au contraire ce qui nous rassemble et permettent à chacun de s’exprimer en fonction de son parcours. 
Elles sont dédiées à tout Francs-Maçons quelque soit son grade, qui n’aura de cesse de travailler sa pierre qu’il sait imparfaite à jamais.

Prochaine Retraite d’Instruction auPremier degré : du 3 au 7 juin 2024

une soirée libre et conviviale, ensemble, premier moment de partage essentiel.
4 soirées pour travailler ensemble, sur “Le travail sur la Pierre brute à l’aide du Ciseau et du Maillet”, “le Soleil et la Lune”, le “Pavé mosaïque” et “le Fil à plomb.”
Les Instructions seront animées par NTCF Franck Fouqueret.
Les premiers REPLAYS seront diffusé à partir du 15 juin 2024 sur La Voûte Etoilée.

Les Instructions d’apprentis

Le Travail sur la Pierre Brute à l’aide du Ciseau et du Maillet
La Pierre Brute est le premier des trois éléments matériels de votre rédaction. Gardez bien en tête qu’une pierre est brute tant que le travail humain ne s’est pas encore mis à l’œuvre pour la transformer. Avant de devenir pierre, elle était dans une carrière et formait un grand tout. Concevez l’idée que la carrière est l’ensemble non instruit, non dégrossi de l’humanité et la pierre est une représentation de vous-même. Le point de départ est ce grand tout informel, dont on extrait une pierre brute. Par l’action de votre volonté elle deviendra cubique. L’objectif est que cette pierre, devenue harmonieuse par sa forme et ses proportions géométriques, puisse ensuite servir à bâtir le Temple.

Le Soleil et la Lune
Nous observons donc que Lune et Soleil sont à l’Orient de chaque côté du Vénérable Maître qui symbolise Jupiter, la plus grosse planète du système solaire. Dans sa fonction symbolique la Lune est du côté du Septentrion, là où La Lumière est la moins forte. Le Soleil par conséquent se trouve au Midi, là où La Lumière est la plus puissante. En d’autres termes, c’est parce que la Lune est un principe féminin, doux et qu’elle diffuse une lumière tamisée, que les Apprentis, qui ne supportent qu’une faible lumière de la connaissance, sont au Septentrion. Comme le Soleil irradie, c’est à la colonne du Midi que l’on y place les Compagnons.

Le Pavé Mosaïque
il ne faut surtout pas limiter notre perception dalles blanches versus dalles noires. Il faut y voir le principe du « ordo ab chaos ». L’ordre vient toujours après le chaos et notre Pavé est une représentation de cet ordre imposé par les forces créatrices de l’Univers. Cet ordre horizontal qui est à mettre en relation avec son pendant céleste. Approchons-nous du Pavé et voyons aussi les microparticules de noir qui existent à l’infini dans les dalles blanches et les microparticules de blanc qui existent dans les dalles noires. Nous avons donc une interpénétration des deux couleurs qui s’enchevêtrent sans pouvoir s’unir afin de conserver leur symbolisme dual.

Le Fil à Plomb
Avec le Fil à Plomb, nous abordons une autre forme de dualité complémentaire. Il s’agit là d’une loi de la nature, celle de la gravité universelle. Une force extérieure au Symbole visible est en action et rend ainsi le Fil à Plomb passif. On peut comparer cette force au Maillet qui exerce une action pressante et constante sur le Ciseau. En résumé, la gravité est active et le Fil à Plomb est passif. Qui, parmi nous, pourrait se vanter d’arrêter ou de remonter le temps ? Qui pourrait se vanter de vaincre durablement la loi de la gravité ? Personne bien évidement. Par conséquent, on peut affirmer que l’Univers est régi par des lois que l’homme doit indiscutablement accepter et avec lesquelles il doit se réconcilier, au risque d’user sa vie et son énergie.

Le Silence de l’Apprenti
A une époque où tout doit aller vite, cet exercice fort riche ne dure malheureusement pas assez longtemps, lors de notre Instruction. Nous devrions pouvoir passer des années à nous perfectionner dans cet art de l’écoute active. Combien de nos amis nous remercient chaleureusement de les avoir simplement écoutés en cas de problèmes ? Une bonne présence remplie d’écoute et d’attention sincère permet parfois d’aider un ami avec plus d’efficacité qu’avec un long discours moralisateur rempli de conseils éclairés.
Pour résumer et conclure les aspects pratiques et physiques de cet exercice, on peut dire que le silence est un moyen pour conduire l’Apprenti sur la voie de la Tolérance et de la reconnaissance de l’autre.

La Lumière
Il faut surtout bien saisir que le maçon part des Ténèbres pour se rendre vers la Lumière. En d’autres mots, il vient d’un espace divisé (le diabolo) pour se rendre, par son travail et sa volonté, vers la Lumière, c’est-à-dire vers un espace d’Unité. On pourrait aisément comparer ce principe à celui qui doit commencer à vous être familier, celui du « sumbolon », celui que vous avez lu au chapitre des Symboles. Vous vous souvenez évidement de cette phrase : « Rassembler ce qui est épars ». C’est précisément le rôle de la Lumière. Elle concentre et rassemble pour pouvoir ensuite diffuser par son rayonnement.

Sagesse-Force-Beauté
Selon certains Rites[2], leur forme d’architecture présente elle aussi un intérêt. Le Pilier Sagesse est généralement de style ionique, le Pilier Force est de style dorique et le Pilier Beauté de style corinthien. Le choix des arts d’architecture dans chacun des Piliers n’est pas anodin. Pas plus que leur forme. Chaque Pilier est une synthèse absolument parfaite des quatre éléments. Le pied de chaque Pilier repose sur la Terre (cf : Cabinet de Réflexion), le fût (partie entre la base et le chapiteau) est en lien avec l’élément Air, les volutes du chapiteau (motif ornemental, constitué par un enroulement en forme de spirales) sont à relier à l’élément eau, l’élément Feu, quant à lui, trône au-dessus.

Le Delta Lumineux
En Loge, le Delta Lumineux est toujours placé au-dessus du V∴M∴ à l’Orient. Des rayons émanent tout autour de cette forme triangulaire, un œil se trouve généralement au centre. Pour faire un rappel scolaire, le triangle du Delta, pour être réalisé, fait appel à l’élaboration d’une forme géométrique qui est la troisième étape de la création du processus de la géométrie. La première étant le point, puis la seconde la ligne et enfin la troisième par la succession des trois droites. Comme chacun peut s’en souvenir, cette forme est soit isocèle, soit scalène, c’est-à-dire avec des jambes égales pour le premier, soit avec des côtés inégaux pour le second.

Le Cabinet de Réflexion
Vous avez passé une heure, ou plus, dans ce Cabinet, dans le noir avec pour seule Lumière une bougie. Il est évident que pour tout claustrophobe, ce fut un enfer sous Terre. C’est justement l’objectif de cette épreuve. Le premier des voyages qui correspond au premier élément des quatre (La Terre / L’air / L’eau / Le feu). Il a pour symbolisme de sentir que la Terre est le lieu où tout doit mourir avant de renaître. Cette compréhension nous amène à percevoir la temporalité et l’impermanence de la vie dans cette dimension terrestre. Tout ce que nous voyons dans ce Cabinet est un rappel à la mort permanente.

Le Nombre 3
Prenons maintenant le mot multiplier, la racine trois n’est certes pas présente directement et pourtant, regardons bien. Prenons la corde à 13 nœuds et 12 intervalles des bâtisseurs dont je parlais au chapitre du « Delta Rayonnant », si vous la refermez sur elle-même, vous la pliez, elle double épaisseur, mais aucune forme n’apparait. Si vous voulez une première figure géométrique, il vous faut créer 3 angles avec votre corde. Vous générez ainsi un triangle. Grâce à cette opération, vous « multipliez », autrement dit, vous faites du multi pliage, ou dans un langage plus moderne, de la multiplication. Ce qui veut dire créer plusieurs angles par le pliage de la corde.

FR